La situation sanitaire au Maroc hors contrôle ?!

Les malades du Covid-19 au Maroc ne cessent d’augmenter ces dernières semaines, on en entend parler presque dans chaque famille, et les morts des suites de ce virus sont de plus en plus nombreux.

Il y a quelques mois le Maroc avait décidé d’ouvrir ces frontières aux MRE pour rejoindre leur pays au vue de l’amélioration des chiffres liés à la Covid-19, avec le maintient de restrictions sanitaires qui avaient comme objectif de limiter la propagation de du virus et des nouveaux variants, sauf que cette objectif n’a pas été atteint, et ce, pour plusieurs raisons.

Partout dans le monde, il a été prouvé qu’une vaccination à grande échelle , gestes barrières appliqués par tous et un nombre de test important sont les seules armes à endiguer cette pandémie, sauf que le Maroc à vraisemblablement échoué dans l’application de ces trois mesures, ce qui aurait causé cette forte vague de contaminations.

La campagne de vaccination a bien débuté, mais rapidement, il s’est avéré que la course vers les doses était très rude et les approvisionnements ont rapidement été monopolisés par les pays riches (Europe, États-unis, Royaume uni, Israël…), raison pour laquelle la couverture vaccinale frôle les 40% après plusieurs mois de vaccination, il est à noter qu’un taux de vaccination d’au moins 80% est nécessaire pour avoir une immunité collective!

Peu de citoyens appliquent les gestes barrières, et on a constaté des scènes désolantes de marchés bondés et de piscine pleines de vacanciers sans aucun respect de la distanciation ni de port des masques, ce qui a considérablement contribuer à la flambée des nombres de contaminés.

Aid Al Adha 2021 en pleine pandémie
Queue devant la grande piscine de Rabat

Un autre facteur sur lequel on identifie un grand échec, est le nombre de tests Covid effectués. Contrairement aux politiques des pays qui ont su maitriser la pandémie, ces tests sont payants au royaume, les marocains ne se font tester qu’en cas de besoin (voyage à l’étranger, dépistage à l’hôpital ….), ce qui fait que la majorité des citoyens infectés ne sont même pas conscients qu’ils portent et transmettent le virus à leurs proches et amis, ce qui cause systématiquement une augmentation exponentielle des cas positifs aux Covid.

Par ailleurs, plusieurs marocains n’ont pas hésité à falsifier les résultats des tests PCR et même des certificats de vaccination pour pouvoir se rendre au pays, les autorités ne font aucun contrôle pour vérifier l’authenticité de ces documents. Alors que plusieurs pays du monde ont informatisé ces documents, les autorités marocaines auraient pu en profiter pour limiter les cas de fraude, à titre d’exemple, la vérification du Passeport Sanitaire appliqué en Europe est ouverte à tous via une simple application, une personne venant de l’Europe avec un faux test ou certificat de vaccination falsifié serait facilement identifiée!

En plus de cela, les autorités exigent un auto-isolement des voyageurs en provenance des pays en liste B , non vaccinés avec un test PCR négatif (donc très potentiellement non porteurs de la Covid-19), et en dispensent ceux qui ont un certificat de vaccination valide! comme quoi ces personnes vaccinées ne transmettraient pas le virus s’ils étaient positifs!

Pour couronner le tous, le gouvernement vient d’interdire les tests Covid dits rapides en pharmacies, ces derniers pourraient être une solution pour détecter les cas positifs rapidement et à moindre coût , et éviter ainsi de contaminer d’autres personnes si le malade s’isole.

Avec la politique actuelle, l’immunité collective pourrait être atteinte, non pas grâce à son efficacité, mais grâce à son échec avec l’éventuelle contamination de la majeure partie de la population, un objectif qui pourrait couter très cher en terme de vies humaines, car rien qu’avec les cas déclarés dans les hôpitaux, le Maroc enregistre en ce mois d’aout des chiffres records de décès à cause de la Covid-19, une centaine de morts chaque jour!

(Visité 284 fois, 1 aujourd'hui)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *