En direct : au moins 13 morts et 35 blessés dans des explosions à Bruxelles

explosion bruxelles

explosion bruxelles

 

Une double explosion a eu lieu ce mardi un peu avant 8 heures dans le principal aéroport de Zaventem, à Bruxelles. Une autre s’est produite au niveau de la station de métro de Maelbeek, dans le quartier européen. Le plan catastrophe a été déclenché.

Une double explosion a frappé ce mardi l’aéroport de , à Bruxelles, un peu avant 8 heures. Elles sont survenues dans le hall des départs, puis dans la zone réservée aux vols charters, selon la presse belge. Un peu plus d’une heure après l’attaque de l’aéroport, plusieurs témoins ont annoncé sur les réseaux sociaux une explosion dans la station de métro de Maelbeek, dans le quartier européen.

Pour le moment, aucun bilan officiel n’a été communiqué. La presse belge, citant le parquet de Bruxelles, annonce au moins 21 morts et 35 blessés sur l’ensemble des sites visés. Auparavant, des témoins contactés par L’Express faisaient état de plusieurs blessés, dont des enfants. De la fumée s’échappe du bâtiment. L’aéroport a été évacué. Aucun vol n’atterrit ni ne décolle, les avions en vol ont tous été déroutés vers les aéroports les plus proches. La circulation a été totalement interrompue sur les Thalys.

Le Premier ministre belge Charles Michel a tenu une première conférence de presse en fin de matinée. Il dénonce la commission d’attentats « aveugles, violents et lâches » et appelle chacun « à faire preuve de calme et de solidarité ». « Nous sommes confrontés a une épreuve difficile et nous devons y faire face en étant unis, solidaires, rassemblés » a-t-il poursuivi.

TÉMOIGNAGE >> « J’ai vu plusieurs personnes gravement blessées, dont des enfants »

Dans le même temps, le plan catastrophe a été déclenché. Selon des riverains, les écoles de la capitale belge ont été confinées par mesure de sécurité. Facebook a activé, dans la matinée, son option « Safety check », pour permettre aux internautes d’indiquer qu’ils sont en vie, comme lors des attentats de Paris.

L’alerte antiterroriste a été relevée au niveau maximal en Belgique. Elle était déjà élevée pour prévenir une possible vengeance, après la capture de Salah Abdeslam vendredi à Bruxelles.

En France lors d’un point presse, le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a annoncé le déploiement de 1600 policiers et gendarmes supplémentaires dans tout le pays. Manuel Valls a de son côté déploré à nouveau « des actes de guerre ». Le Premier ministre a également affiché sa solidarité avec la Belgique.

(Visité 15 fois, 1 aujourd'hui)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.