Sahara : La Russie affiche son soutien au Maroc

Sahara : La Russie affiche son soutien au Maroc

Sahara : La Russie affiche son soutien au Maroc

 

Le président russe Vladimir Poutine a apporté le 15 mars son soutien au roi Mohammed VI sur le dossier du Sahara, au moment où le royaume est confronté à de fortes tensions avec l’ONU.

«La Fédération de Russie tient dûment compte de la position du Royaume du Maroc concernant le règlement de ce problème» (du Sahara), peut-on lire dans une déclaration commune des deux chefs d’Etat, rendue publique le 15 mars, à l’issue de leur rencontre au Kremlin. Les deux pays «ne soutiennent aucune tentation d’accélération ou de précipitation dans la conduite du processus politique, ni aucune sortie des paramètres déjà définis dans les résolutions actuelles du Conseil de sécurité», ajoute la déclaration faite à Moscou à l’occasion de la visite officielle de Mohamed VI.

 

La Russie a exprimé à ce sujet son soutien aux efforts du Conseil de sécurité et de l’Envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU, Christopher Ross, en vue de parvenir à une solution politique mutuellement acceptable à la question du Sahara, «dans l’intérêt des populations et conformément aux principes et objectifs de la Charte des Nations unies».

Un soutien malgré les «les récents malentendus»

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a pour sa part souligné lors d’un point presse que l’ONU devait «continuer à jouer un rôle constructif malgré les récents malentendus». «C’est un vieux problème, un problème très aigu. (…) Mais nous ne voyons d’autre solution que la recherche d’un compromis», a-t-il insisté.

Les deux pays ont aussi plaidé entre autres leur attachement au principe de non-ingérence dans leurs affaires intérieures, leur refus de l’unilatéralisme en dehors d’un mandat du Conseil de Sécurité de l’ONU et leur foi en un système multilatéral «juste et équitable».Rabat et Moscou «adhèrent aux principes du règlement pacifique des différents et des crises» et «sont unis dans leur volonté de voir émerger un ordre mondial multipolaire, fondé sur le respect universel des règles et des principes du droit international et le rôle central des Nations Unies», conclut  la déclaration.

Concernant les projets socio-économiques lancés par le monarque à l’occasion du 40e anniversaire de la marche verte «La Fédération de Russie prend note des projets socio-économiques dans le but du développement du territoire et de l’amélioration des conditions de vie des populations qui y vivent», poursuit la déclaration commune.

Le Maroc traverse une période de tensions avec le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, qui s’est plaint lundi d’un «manque de respect» envers sa personne et l’ONU, à la suite d’une importante manifestation à Rabat «qui l’avait pris pour cible personnellement». Des centaines de milliers de manifestants s’étaient rassemblés dimanche pour protester contre « le manque de neutralité » de Ban sur le dossier du Sahara, ou il avait utilise lé mot « occupation» pour parler de la présence marocaine au Sahara.

 

 

 

 

 

Source : Telquel

 

(Visité 5 fois, 1 aujourd'hui)

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *