Huit médecins à Meknes ont été suspendus pour avoir délaissé leur mission dans les hôpitaux publics au profit des cliniques privées

huit médecins suspendus

Le ministre de la Santé, Lhoucine Laourdi, a suspendu, ce mardi 25 août, de leurs fonctions huit médecins du secteur public pour avoir enfreint la loi 13/131 régissant l’exercice de la médecine.

Ces médecins ont été suspendus de leur fonction pour avoir délaissé leur mission dans les hôpitaux publics au profit des cliniques privées. Les sanctions disciplinaires ont été signées ce mardi par le ministre de la Santé à l’encontre de ces huit médecins spécialistes de Meknès en poste à l’hôpital Mohammed V, à l’hôpital Sidi Said et à l’hôpital Pagnon, a révélé à Le360 une source gouvernementale. Il s’agit de deux chirurgiens, de deux gynécologues et de quatre médecins spécialistes.

Ces sanctions ont été prises sur la base d’un rapport « accablant » ayant été élaboré par une commission d’inspection. Celle-ci a précisé qu’en dépit des mises en garde adressées précédemment aux huit médecins, ces derniers ont continué à négliger leur mission au sein des hôpitaux publics de Meknès au profit de certaines cliniques. « Il a été en outre décidé de prendre également des sanctions contre les cliniques privées où exerçaient ces médecins », selon la même source.

Source : Le 360

(Visité 35 fois, 1 aujourd'hui)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.