Le mystère du lion de l’Atlas à Khénifra : Réalité ou légende urbaine?

Partager

Considéré comme éteint à l’état sauvage depuis plus de 70 ans, le lion de l’Atlas semble avoir fait une réapparition surprenante près de Khénifra, suscitant une vague d’excitation et de perplexité parmi les habitants. Cette éventuelle résurgence a été initialement signalée par un habitant du village de Tnine Ait Boukhayou, entraînant un débat passionné quant à la réalité de cette observation.

Premier témoignage d’un habitant de la région:

Le témoignage de Hamid, résident du douar, affirme avoir fait une rencontre inattendue avec le roi de la jungle le 18 décembre dernier alors qu’il se rendait au marché local. Il décrit le félin comme un lion de l’Atlas, reconnaissable à sa taille imposante, sa crinière jaune distinctive et sa queue ornée d’un pinceau de poils. Malgré les doutes initiaux, les événements prennent une tournure plus inquiétante lorsque, quelques jours plus tard, une jeune bergère du village Tnin Ait Boukhyou (Commune Sebt Ait Rahou) rapporte avoir été attaquée par un animal correspondant à la description de Hamid.

Le mystère s’épaissit:

Les détails fournis par la jeune fille concordent étrangement avec le récit du premier témoin. Elle a été mordue au genou et blessée à plusieurs endroits du corps après une chute, loin de chez elle. Les deux témoins insistent sur le fait qu’il s’agit bel et bien d’un lion, écartant ainsi toute possibilité qu’il puisse s’agir d’une autre espèce.

Le démenti de la commune:

Face à l’agitation croissante, les services de la commune de Sebt Ait Rahhou ont réagi en déclarant que les rumeurs sont « dénuées de tout fondement ». Une commission a été dépêchée sur les lieux, et selon leurs conclusions, aucune preuve de l’existence d’un lion dans la région n’a été trouvée. Les services médicaux compétents ont également affirmé que la blessure légère subie par la fillette n’était pas due à une morsure de lion.

Le mystère du lion de l’Atlas à Khénifra soulève des questions fascinantes sur la coexistence de l’homme et de la faune sauvage. Alors que certains restent convaincus de l’observation de Hamid et de la bergère, d’autres rejettent ces récits comme de simples rumeurs. Cette histoire continue de susciter l’interrogation sur la présence éventuelle d’une espèce censée être éteinte depuis des décennies, mettant en lumière la nécessité de mener des enquêtes approfondies pour résoudre ce mystère énigmatique.

(Visité 128 fois, 1 aujourd'hui)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé !!