Le retrait de la Minurso serait « une invitation à la guerre » selon le Polisario

 

 

Le retrait de la Minurso serait « une invitation à la guerre » selon le Polisario

Le représentant du Polisario auprès des Nations met en garde contre une reprise des hostilités armées entre son mouvement et le Maroc. Ahmed Boukhari a averti à New York qu’un possible retrait de la Minurso du Sahara occidental serait « une invitation à la guerre ».

De toute manière, le Maroc n’a pas du tout envisagé un retrait total de la Minurso dans son bras de fer avec Ban Ki-moon. Seuls des membres de la composante civile et notamment politique de la mission de l’ONU sont concernés. Le royaume a demandé à cet effet le retrait de 84 fonctionnaires des Nations Unies. La composante militaire chargée du maintien de la paix n’est elle pas affectée.

La menace de la reprise des armes est une habitude des cadres du Polisario. Le 2 mars, Mohamed Lamine El Bouhali, l’ancien « ministre de Défense » avait déjà plaidé pour un retour aux hostilités armées

 

(Visité 48 fois, 1 aujourd'hui)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.