Bnat Lala Mnana, de la version espagnole au succès marocain !

 

banat lala mnana

bnat lala mnana

 
Une histoire à la fois tragique et touchante…
Au cœur de la ville de Chefchaouen, au nord du Maroc, il y a un joli village peint de bleu et blanc où vit une famille endeuillée d’un père. Dans cette grande maison aux airs traditionnels, habitent une femme et ses quatre filles. La mort vient bouleverser leur quotidien, c’est ce qui explique la décision de Lala Manana de retenir ses enfants chez elle en leur interdisant de sortir. Un stop à la liberté et une force de caractère qui entraînera des histoires plus enivrantes les une que les autres… Entre envie de liberté, amour, passion, tristesse et esprit de famille, c’est à travers une série de 30 épisodes, dont le scénario est écrit par Nora Skalli, que les actrices Nadia El Alami, Saâdia Azegoun, Samia Akariou, Hind Essaâdi, Naïma Elmcherki et Yassine Ahjame vont nous faire voyager dans l’univers marocain et sa beauté.

La mère Lala Manana, est une femme à la fois autoritaire, froide, statique et mystérieuse. Cette femme incarne le personnage central de l’intrigue où autour d’elle gravite le quotidien et les états d’âmes de ses 4 filles. Un rôle fort dont l’actrice marocaine Saâdia Azgoun incarne sans aucune difficulté la profondeur. Disparue un petit temps des écrans son retour affirme pleinement son talent. Lala Manana s’habille souvent en noir, et incarne la mère à la fois autoritaire et traditionnelle qui couve ses filles jusqu’à brider toute forme de liberté, bien qu’il en émane toutefois un amour profond et inconditionnel pour sa famille.

Les filles Rhimo, Bahia, Maria et Chama, jouent délicieusement bien en mettant en avant le dialecte marocain avec l’utilisation de proverbes et l’accent prononcé de la région de Chefchaouen. Quatre filles qui peignent différents caractères, allant de la froideur de la sœur aînée à l’innocence et l’insouciance de la cadette. De même, si les caractères varient d’une fille à l’autre, leurs tenues traditionnelles marocaines sont aussi un baromètre de leur personnalité. Du rose pour la plus sensible et passionnée, du bleu pour l’aînée qui est froide de caractère et protectrice, du vert pour l’instable et la plus fragile… Un jeu de couleur qui donne du charme à la série et où les anciens modèles de caftans sont remis au goût du jour.

Les acteurs :  Nadia El Alami, Saâdia Azegoun, Samia Akariou, Hind Essaâdi, Naïma Elmcherki et Yassine Ahjame, noura skalli

Diffusé sur 2M

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

000-017   000-080   000-089   000-104   000-105   000-106   070-461   100-101   100-105  , 100-105  , 101   101-400   102-400   1V0-601   1Y0-201   1Z0-051   1Z0-060   1Z0-061   1Z0-144   1z0-434   1Z0-803   1Z0-804   1z0-808   200-101   200-120   200-125  , 200-125  , 200-310   200-355   210-060   210-065   210-260   220-801   220-802   220-901   220-902   2V0-620   2V0-621   2V0-621D   300-070   300-075   300-101   300-115   300-135   3002   300-206   300-208   300-209   300-320   350-001   350-018   350-029   350-030   350-050   350-060   350-080   352-001   400-051   400-101   400-201   500-260   640-692   640-911   640-916   642-732   642-999   700-501   70-177   70-178   70-243   70-246   70-270   70-346   70-347   70-410   70-411   70-412   70-413   70-417   70-461   70-462   70-463   70-480   70-483   70-486   70-487   70-488   70-532   70-533   70-534   70-980   74-678   810-403   9A0-385   9L0-012   9L0-066   ADM-201   AWS-SYSOPS   C_TFIN52_66   c2010-652   c2010-657   CAP   CAS-002   CCA-500   CISM   CISSP   CRISC   EX200   EX300   HP0-S42   ICBB   ICGB   ITILFND   JK0-022   JN0-102   JN0-360   LX0-103   LX0-104   M70-101   MB2-704   MB2-707   MB5-705   MB6-703   N10-006   NS0-157   NSE4   OG0-091   OG0-093   PEGACPBA71V1   PMP   PR000041   SSCP   SY0-401   VCP550